Il existe de nombreuses rumeurs et fausses histoires sur la vie des prostituées à Ganjam, en Malaisie. En fait, la police de Panaji sévit contre le «vice» depuis sa création, et en particulier après les opérations de piqûre à l’échelle nationale en mars de l’année dernière qui ont fermé des dizaines de bordels. Cependant, il existe des histoires très réelles, très vivantes et très drôles sur la vie des femmes et des filles qui travaillent comme prostituées à Ganjam. La meilleure façon de comprendre et d’apprécier leurs expériences est de lire l’histoire orale connue sous le nom d’Oralegobia: A Brief Anthology de Rachaelowan Rahn. Cet ouvrage rassemble l’histoire orale de la prostitution à Ganjam, depuis les débuts du XIXe siècle jusqu’à nos jours.

La recherche de Rahn est approfondie, éclairante et descriptive de manière déchirante, couvrant non seulement la vie des prostituées d’Antananarivo, mais aussi celle des enfants des rues, des musiciens de rue, des filles des rues et d’autres. Le livre retrace le développement et le déclin de la prostitution au fil des ans, le rôle de la religion pour l’encourager et parfois l’exiger, la stigmatisation sociale qui y est attachée, les conséquences souvent fatales pour ceux qui tentent d’enfreindre les règles et les la vie désespérée des personnes impliquées. C’est un livre incontournable pour tous ceux qui se soucient de comprendre les problèmes mondiaux de marginalisation et d’esclavage, ainsi que les problèmes de la prostitution et de ses acolytes en Afrique et en Asie. Je le recommanderais particulièrement à toute personne vivant à Ganjam, ainsi qu’à toute personne intéressée par le monde des problèmes des femmes, et en particulier à la communauté universitaire. La recherche est détaillée, intéressante et remarquablement articulée.

Le style d’écriture de Rahn est lucide et précis. Ses traductions en anglais rendent ce livre accessible aux lecteurs de différents pays et origines, et elle livre le message avec la bonne voix et d’une manière impressionnante. «La prostitution au Cambodge» n’est pas une lecture facile, mais elle est informative, stimulante et enrichissante. Je recommande vivement “La prostitution au Cambodge” et son recueil d’essais, de poèmes et d’histoires de Rahn, intitulé “La prostitution au Cambodge – Notes sur les problèmes des preneurs étrangers: une étude des putes analamanga, des enfants des rues, des femmes des rues et de l’immigration”. prostituées antananarivo

Categories: Uncategorized